Divers

Vie ma Vie: Caviar de Neuvic

23 novembre 2015
Caviar de Neuvic

Les fêtes de fin d’année, approchent. Le coeur n’est peut-être pas à la fête, mais la vie continue, et pour nous, producteurs de caviar français en Aquitaine, cette période est la plus importante pour le Caviar de Neuvic.

Vie ma vie de technicien de laboratoire…

La semaine, ils sont 6, pour préparer nos petites boites blanches et noires de caviar (un peu de pub gratuite, ça ne fait pas de mal) mais il arrive que la semaine ne soit pas assez longue et donc impossible pour notre équipe de revenir le week-end.
Aussi, le travail est assez contraignant, fatiguant (position debout, 5 degrés, gestes répétitifs…) et bien entendu le client n’attend pas, les colis doivent partir rapidement, les livraisons étaient prévues pour ce lundi.

En effet, cette année, les commandes de Caviar de Neuvic sont multipliées par 3. Des agents dans toute la France pour fournir les épiceries fines, de même les restaurateurs qui souhaitent nos produit, puis les grandes surfaces, par ailleurs, le site en ligne s’active, Haussmann se réveille, la boutique parisienne voit arriver les premiers clients, et on ne compte pas les nombreux salons et marchés de Noël,  bref, c’est maintenant ou jamais, pas de chômage technique chez nous !

Que la force soit avec nous !

Samedi, 8h00 du matin, tous en poste.
Donc, « charlotte » sur la tête, blouse blanche, gants, bottes, et bien couvert dessous,  prêts à entrée dans le laboratoire.
Bref, 3000 boites à expédier, commande de dernière minute (sinon cela aurait été trop facile). Puis, du stock, il y en a, il va falloir faire du rempotage. Alors, sortons les boites mères et au travail ! C’est donc une partie de l’équipe administrative ( le boss compris) et l’administration des ventes, qui vont se transformer en techniciens de laboratoire pour satisfaire notre clientèle.
Donc, merci à Charlotte, Marie, Julien, Louis, Anthony, Jean, Agathe et Emelyne (on s’arrête là) pour votre professionnalisme et votre disponibilité.

Les équipes

Ainsi, les équipes se forment. Premièrement, il en faut au rempotage, deuxièmement, à l’étiquetage et nettoyage des boites, puis, mise sous blister. Enfin, ne pas en oublier. 400 boites d’un côté, 300 de l’autre. Nous disons donc, presque 3000 boites en un weekend, le compte est bon !

Ainsi, cette journée de samedi s’est arrêtée pour certains vers 19h, pour d’autres (2 courageux), minuit passé, ils étaient encore au travail (quand on aime, on ne compte pas).

Zen !

Depuis 4 ans maintenant et à la même période (mais pas que), c’est toujours le même stress l’angoisse au moment de la production,  trop de commandes, trop des ventes, trop de speed (mais non, jamais trop !!! ) d’ailleurs, pas assez de temps, pas assez dormi (et oui…) va-ton y arriver ? A t-on assez de personnel ? Bref, ce n’est pas terminé il faudra attendre fin janvier pour retrouver un peu de calme…mais interdiction de nous endormir sur nos lauriers.

Donc, 3 tonnes de caviar pour cette année, il faut bien les vendre 😉

C’est à l’approche des fêtes de fin d’année, que nous avons décidé de parler de notre caviar français, à déguster dans notre assiette. Nous apprenons comment il est fabriqué et que notre caviar n’a rien à envier à celui des russes. Plus subtil et plus raffiné, nous en sommes fiers ! 
Info: « Ma silhouette », Vit’Azur

M.Caviar de Neuvic sur BFMBusiness 

Vous pourriez aimer aussi

6 Commentaires

  • Répondre miss.radis 23 novembre 2015 at 23 h 03 min

    Que de travail minutieux! La qualité et le savoir-faire n’ont pas de prix. J’ai eu le plaisir de connaître ce travail minutieux et long.
    Au final, il y a la récompense de la fidélité des clients.
    Au boulot les petites mains, il faut remplir les hôtes du Père Noël.
    Gros bisous ma Belle.

    • Répondre loubabiolle 24 novembre 2015 at 10 h 29 min

      C’est vrai que tu as vu Valéetie ! Et si tu as le temps, je t’invite à une porte ouverte le 5/12 à 10h00 avec dégustation de beurre dans notre boutique à Neuvic. Je t’embrasse.

  • Répondre lesfantaisiesdesila 23 novembre 2015 at 23 h 08 min

    Très intéressant ce billet sur l’envers du décor 🙂
    Beaucoup de travail… Bravo!
    Laetitia des Fantaisies de Sila

    • Répondre loubabiolle 24 novembre 2015 at 10 h 25 min

      Merci !Et oui, Laetitia, toi aussi tu dois savoir que l’on a rien sans rien 😉 A très vite.

  • Répondre Aurélien 27 octobre 2017 at 8 h 54 min

    Très intéressant cet article sur l’envers du décor chez Caviar de Neuvic.
    https://www.caviar-de-neuvic.com

    • Répondre Lou 27 octobre 2017 at 9 h 05 min

      Merci Aurélien ! 😀

    Leave a Reply