Mode

L’histoire du caftan et les différentes ethnies qui le portent

18 février 2020
L'histoire du caftan et les différentes ethnies qui le portent

Considéré comme une pièce emblématique du vestiaire féminin au Maroc, le caftan a une histoire très longue. Il a traversé le temps et les régions du monde, pour ensuite s’imposer dans certaines traditions et ethnies comme une parure incontournable. Quelles sont ses origines ? Quelles ethnies le portent particulièrement ? Nous vous en parlons plus amplement !

Les origines du caftan

Vous vous demandez certainement d’où vient le caftan. Cette interrogation est tout à fait légitime, vu les différentes positions sur la question. Pour certains, qu’il s’agisse de caftan rouge ou de tout autre type de caftan, il serait dérivé des costumes de l’Empire ottoman. Pour d’autres, il serait une forme repensée des « drapés » romains. D’autres encore attribuent au caftan des origines persanes. Dans tous les cas, cette pièce autrefois adoptée par les hommes, était l’apanage des nobles vers les Xème et XIes siècles.

Ce n’est qu’au fil des siècles que son port s’est démocratisé, de Bagdad à Cordoue, en passant par Istanbul et Damas, faisant ainsi grandir son influence. Il ne s’introduit dans le vestiaire féminin que vers le XVIIe siècle. Deux siècles avant, le caftan a fait son apparition en Andalousie à la faveur du commerce entre les caravanes, sur le périmètre de la Méditerranée. Les Mauro andalous installés au Maroc en ont aussi préservé la tradition, faisant du Maroc une référence quand il est question de cet habit d’apparat.

le caftan

Le Maroc et le caftan

Après que les Mauro andalous ont su introduire la tradition du caftan au Maroc, les artisans de Meknès, Fès, Tétouan et Rabat ont su garder le savoir-faire de conception de cette tenue. Et avec l’expansion économique que connaît le Maroc au XIXe siècle, le caftan tutoie le brocart lyonnais ou encore les soieries venues de Chine. Grâce à l’ingéniosité des artisans marocains, cette pièce a connu de nombreuses évolutions, lesquelles ont également été favorisées par l’évolution de la condition de la femme un peu partout dans le monde.

Le caftan traditionnel a alors inspiré de nombreux autres modèles, avec des broderies multicolores, l’avènement des coupes traînes, manches kimono et formes évasées. Nous sommes à cette étape dans les années 50. Trente ans plus tard, le caftan se présente avec des épaulettes, des tailles plus cintrées et affinées, ainsi que de nouvelles étoffes. Aujourd’hui, vous pouvez même tailler le caftan dans la guipure et le porter avec des robes fourreaux et jerseys de soie.

Nous notons également que le développement de la presse féminine au Maroc et la diffusion des défilés de mode à la télévision ont contribué à insuffler une dynamique nouvelle aux spécialistes du caftan. Aujourd’hui, le caftan s’est modernisé au rythme d’une nouvelle vague de créateurs issus des grandes écoles de mode, qui travaillent à s’éloigner des modèles traditionnels du caftan. S’il est vrai que les nouveautés en ce sens ne font pas l’unanimité, nous notons cependant la fertilité d’idées qui accompagne cette révolution.

Il n’en demeure pas moins que malgré cette révolution du caftan, la diversité des options est demeurée la même. Aujourd’hui, les ethnies au Maroc et dans certains pays du monde arborent différemment ce vêtement. La diversité est saisissante et exprime les différences entre les différentes tribus et les nombreux groupes ethniques.

J’espère que cette « article culture » vous a plu !

LOU BABIOLLE

Vous pourriez aimer aussi

No Comments

Leave a Reply